A l’OCCASION DE LA CÉRÉMONIE D’ INSTALLATION DU NOUVEAU BUREAU PAR SE LOUIS PAUL MOTAZE, MINISTRE DES FINANCES


Excellence, Monsieur le Ministre des Finances, Tutelle des Assurances,


Monsieur le Directeur Général de l’Institut International des Assurances (IIA)


Mesdames et Messieurs les Magistrats,


Madame la Présidente de l’APCAR,


Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des Compagnies d’assurances,


Chers collègues,


Mesdames et Messieurs, Chers invités,


Soyez les bienvenues dans cette belle salle de l’hôtel Hilton, qui va abriter la cérémonie d’installation du nouveau Bureau de l’Association des Sociétés d’Assurances du Cameroun(ASAC), pour le prochain mandat.


Je voudrais, avant toute chose, exprimer à Monsieur le Ministre notre joie non dissimulée de l’avoir parmi nous pour la toute première fois, depuis sa nomination à la tête de ce département ministériel.


« Il aura fallu du temps »



Et il est venu pour nous le temps de vous adresser de vive voix, au nom de mes collègues, membres de l’ASAC, nos vives et chaleureuses félicitations pour la confiance placée en vous par le Président de la République, qui a bien voulu vous maintenir au Gouvernement lors de son dernier réaménagement.


Le marché de l’assurance connait une dynamique de croissance forte que viendra consolider l’augmentation du capital minimum porté à F CFA trois milliards à l’échéance de cette fin de mois.


En effet, les statistiques des cinq dernières années laissent apparaitre une évolution du chiffre d’affaires de notre Marché, qui ,  en 2013, était de F CFA 161 milliards, a atteint F CFA 205 milliards en 2018.


S’agissant du règlement des sinistres, notre cœur de métier, il a connu dans la même période, un accroissement exponentiel. En effet, de F CFA 41 milliards en 2013, le montant des sinistres payés pour l’exercice 2017, a atteint la somme de F CFA 83,4 milliards de. Un montant qui sera sans doute revu à la hausse, une fois les chiffres de l’année 2018 consolidés.


Quant aux placements des compagnies d’assurances, leur montant global se situe en 2018, à F CFA 370,8 milliards. Ce qui équivaut à 2,1% du PIB.


Ces résultats ont été obtenus grâce aux efforts consentis par la trentaine de compagnies d’assurances et de Réassurance que compte aujourd’hui le marché ainsi qu’un important réseau d’intermédiaires. C’est le lieu également de souligner pour s’en féliciter, que l’accompagnement des Pouvoirs publics aura été déterminant, notamment en matière fiscale.


         –  La déductibilité fiscale des provisions techniques des compagnies d’assurances ;


        –  La déductibilité fiscale des primes d’assurance pour Indemnités de Fin de Carrière ;


        –  L’exonération de la TVA des primes des contrats et commissions d’assurance vie et maladie ;


        –  Le non-assujettissement à la TSR des primes de réassurance ;


        –  L’exonération de l’impôt sur les sociétés de l’emprunt obligataire BDEAC.



Vous vous doutez bien que cette liste est non exhaustive. Il est à ce jour établi que cet appui a produit des effets indéniables sur l’évolution de l’industrie des assurances.


Vous conviendrez avec nous que la remise en cause de ces acquis constitue plus qu’un danger pour ce secteur d’activités et pour l’économie nationale.


Je vous sais attentif à nos préoccupations et au soutien du développement de notre marché.


Je saisis également  cette occasion pour exprimer la gratitude de tous les membres de notre Association pour le soutien que vous avez décidé d’apporter à ce grand rendez-vous que constituent les Journées de l’Assurance qui se tiendront du 29 au 1er Juin à Douala.


Monsieur le Ministre, la présente Assemblée Générale Ordinaire de l’ASAC consacrée à l’examen des comptes clos au 31 décembre 2018, a également la particularité d’être élective.


Sous notre mandat commencé en 2017, l’Association a mené un train de réformes pour améliorer sa visibilité et la qualité de ses performances. C’est dans cet ordre d’idées que nous avons commencé par un toilettage de nos statuts et règlements intérieurs. Le nouveau Bureau en est une émanation.


Je voudrais maintenant vous présenter les membres qui ont été élus pour composer le nouveau Bureau, afin que vous puissiez procéder à son installation solennelle.


Présentation du bureau



Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs, chers invités,


Je vous remercie pour votre aimable attention.








AUTRES ACTUALITÉS


BUREAU EXÉCUTIF ÉLU AU TERME DE L’AGO ASAC DU 15 MAI 2O19

SECTEUR DES ASSURANCES : Une nouvelle convention collective nationale

La CIMA dans ses appartements