Mesdames Messieurs,









Deux principaux défis se posent à l’ASAC :





D’une part la fraude et la non assurance, et d’autre part le développement du chiffre d’affaires de notre marché, de l’image du secteur auprès du public, de la visibilité et de l’organisation de la profession.





1. Sur Le Défi De Fraude.





Le principal fléau qui plombe le développement du secteur des assurances et menace même l’existence de certaines compagnies d’assurance est la fraude à l’assurance qui est présente à toutes les étapes de l’opération d’assurance.





Nous mettons en oeuvre des politiques de lutte contre la fraude en assurance à travers :





En AUTOMOBILE,




La centralisation de la commande des attestations comme au Pool TPV et la dématérialisation de la souscription d’assurance, cette mesure qui s’inspire de ce qui est déjà fait en assurance Transports permettra :





– D’augmenter les sécurités sur les attestations,





– D’en garantir la traçabilité et de ne pas imputer aux compagnies outre les sinistres indus, les DTA non encaissés,





– De lutter contre le détournement des primes,





– D’avoir l’information en temps réel sur la situation de tout automobiliste et partant, les statistiques fiables grâce aux avantages qu’offrent les NTIC.





En VIE Et En NON VIE.




Le fichier central des risques aggravés qui, au-delà de ses objectifs classiques permettant de recenser les assurés critiques, mettra à jour le listing des victimes décédées ou gravement blessées, des véhicules volés ou mis en épave afin d’éviter comme actuellement que des victimes indemnisées par un premier assureur ne se fassent payer une deuxième fois, voire une troisième fois, par un ou plusieurs autres assureurs.





2. Sur Le Défi Du Développement, De La Visibilité De L’image Et De L’organisation.





Ce défi est relevé grâce à l’existence d’une forte solidarité entre les membres de notre association qui, selon les mots de Martin Luther King Junior, ont appris à vivre ensemble comme des frères plutôt que de mourir tous ensemble, comme des idiots.





Aussi, l’ASAC projette :





– D’amplifier l’action de l’Etat en faveur du développement de l’assurance en oeuvrant à rendre effective la souscription des assurances obligatoires, à travers la création du pool RC des activités soumises à l’obligation d’assurance : gage de l’exhaustivité de la couverture de tous les assujettis, insertion d’une promesse d’assurance dans les réponses aux appels d’offres des marchés des ouvrages publics et production d’une attestation d’assurance pour l’obtention de l’ordre de service, sensibiliser la DGI sur le frein au développement de l’assurance que constitue l’obligation d’enregistrer les contrats d’assurance, particulièrement en assurance Maladie, avec l’aide de la tutelle de notre secteur, accompagner la réflexion sur l’assurance des véhicules de l’Etat et la mise en place d’une obligation d’assurance Décès pour tous les salariés et de tous étudiants des Ecoles et Universités d’Etat et privées, au nom de la promotion de la solidarité nationale : relais des solidarités familiales souvent en défaut, freiner le recul de la branche Transport,





– D’accroître sa visibilité dans les cercles de décision pour mieux jouer son rôle d’investisseurs institutionnels et pourvoyeurs de sécurité,





– D’améliorer son image dans le public par l’animation par tous les assureurs et leurs implications dans le système d’indemnisation directe des assurés et la tenue des réunions de règlement de sinistres entre les compagnies, solution à l’engorgement de ses services et gage d’une amélioration de ses résultats techniques, allégés des chargements pour tardifs et de frais gestion sur les SAP ainsi liquidés en sus d’un meilleur recouvrement des recours, et donc d’une meilleure prise en compte des prévisions de recours, la conception et la mise enoeuvre d’une communication commune visant à promouvoir le secteur, la perception de l’ASAC dans des locaux fonctionnels et attrayants,





– De renforcer son Secrétariat Général, en le dotant en Ressources Humaines de diverses compétences : professionnels de l’assurance, actuaires, statisticiens, informaticiens…, pour en faire le maître d’oeuvre de la transformation de notre marché.





Je vous remercie de votre attention.





Théophile MOULONGM,





Président de l’ASAC,


DERNIÈRES ACTUALITÉS


ALLOCUTION DE MONSIEUR THÉOPHILE GERARD MOULONG PRÉSIDENT DE L’ASAC

BUREAU EXÉCUTIF ÉLU AU TERME DE L’AGO ASAC DU 15 MAI 2O19

SECTEUR DES ASSURANCES : Une nouvelle convention collective nationale